Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Aug

De Nogaro à Aire sur l'Adour

Publié par jean-michel de lille  - Catégories :  #Compostelle 2009

Samedi 16 mai 2009

Départ vers 8h30
Arrivée vers 17h00

Lever vers 6h00, petit déjeuner avec Willem et un pélerin autrichien. Je prends mon temps. Les tendinites sont toujours présentes mais se sont apaisées durant la nuit. Ces satanées chaussures sont la cause de mes tendinites, j'en suis quasiment sûr. J' ai une paire de sandales pour le repos et j'hésite entre les chaussures de marche ou les sandales. Willem me conseille de partir avec les sandales et de les changer sur le chemin au cas oû. Nous nous quittons à Nogaro, non sans émotions. j'ai opté pour une petite étape de 16 kms jusqu'à Micoulas au gîte du Barry que j'ai réservé la veille. Je pars un peu l'âme en peine car j'ai décidé de m'arrêter à Aire sur l'adour le lendemain. Willem suis son chemin et moi le mien. Je marche lentement et la tendinite me parait inexistante. Les sandales sont légères. Au bout de quelques kilomètres, malgrè l'eau et la boue, c'est un vrai plaisir de pérégriner en sandales. Pourquoi n'y ai je pas pensé plus tôt !! Je passe à Lanne-Soubiran et me ravitailles en eau au magnifique gîte Labarbe. Je m'arrête ensuite à l'église. Je marche sans fatigue, les trois tendinites ont quasiment disparu.
Il est 11 heures et je serais au gîte dans environs 30 mn, c'est tôt ! En arrivant dans un petite descente, devant s'élèvent les pyrénées !!! C'est magique et magnifique, j'ai l'impression de pouvoir les toucher. Devant le spectacle, je décide de poursuivre jusqu'à Aire sur l' Adour, soit encore 12 kms mais les sandales me transportent. Je rejoins bientôt la voie de chemin de fer et une petite pause aménagée avec banc, tampon pour la crédentiale et eau potable. Le relief est tout autour, tout est plat. Passage dans une supérette à Barcelonne du Gers et enfin j'arrive à Aire sur l'Adour. J'appelle le gîte de l'Hospitalet, il y a de la place. Je m'arrête à la cathédrale qui est en travaux de réfection des peintures. Je préviens Willem de mon arrivée et lui donne rendez vous à la cathédrale pour la bénédiction des pélerins. Il vient avec la guitare de jean-michel le charpentier du gîte de la maison des pélerins. Je passerais la soirée avec Willem et un pélerin autrichien qui ne manquera pas de fou-rires. Imaginez trois pélerins, français, belge et autrichien parlant anglais. Retour rapide au gîte car les portes sont fermées à 22 heures. Ce gîte est très ordonné quasiment militaire, très propre et fait pour le pélerin.

Coucher vers 23h00.
Commenter cet article

cb 17/03/2010 16:41


Hola peregrino de Lille, si tu as le temps de parcourir les pages de mon blog, tu découvriras quelques photos de la partie espagnole...j ai marché 63 jours en 2009, tu étais quelques jours avant
moi en France...voici mes étapes après Aire : AZZRACQ ARTHEZ NAVARRENX AROUE OSTABAT HOUNTO...Buen Camino 2010 si tu repars...


manu 06/01/2010 23:07


bonsoir

meilleurs vœux a vous aussi,je suis dans le même cas de figure que vous le travail m'empêche de faire le chemin en entier mais j'ai peur de le morceler sur plusieurs années,c'est surtout le fait
d'arrêter qui me bloque un peu, quitter le chemin ,le calme ,les rencontres etc...ça doit quand même être difficile.

manu


manu 05/01/2010 22:48


bonjour, voila je viens de finir la lecture de votre périple sur le chemin(très belles photos),je me pose une question:dans quel état d'esprit étiez vous lorsqu'il vous a fallut stopper le chemin
en 2008 et 2009,je pense qu'il doit être très difficile d'arrêter,pour ma part j'hésite entre le faire complètement d'une traite ou de le morceler sur plusieurs années un peu comme vous avec la
crainte de devoir le stopper tous les ans.Encore bravo pour vos photos et vos commentaires
manu, futur pelerin


jean-michel de lille 06/01/2010 10:50


Bonjour Manu,

Je vous présente tout d'abord mes meilleurs voeux pour cette année 2010.
Arrêter n'est pas évident mais reprendre ne l'est pas non plus. Mais je n'ai pas le choix car je suis encore en activité et mon entreprise ne me permet pas de partir au moins 2 mois pour le faire
d'une traite. Lorsque j'ai repris en 2009, je connaissais déjà l'esprit du chemin et j'ai eu beaucoup de mal à lacher prise pour y revenir. Mais à chacun son chemin, je pense que la providence,
pour moi, est de le faire en plusieurs étapes mais je le ferais en une seule fois, peut être par une voie différente, dès que j'en aurais la possibilité et les moyens.

Amitiés jacquaires et Ultréïa


À propos

Pourquoi Compostelle et cette voie ! Mon chemin, mes étapes, hébergements et sa préparation ! Des photos et quelques réflexions sur ce chemin. Ce blog donne des détails sur l'itinéraire (Le puy en velay à saint jacques de compostelle), les étapes avec le nom des villes et des conseils pour bien cheminer.